Si le rachat de vos crédits comprend un prêt immobilier, le prêteur va exiger une garantie. Cette garantie est une hypothèque sur votre bien immobilier. On parle de rachat de crédits hypothécaire. Quelle est la procédure et quel est son coût ?

Ce type de restructuration de dettes est uniquement réservé aux propriétaires.
Si votre rachat de crédits comprend un prêt immobilier, l’opération sera garantie par l’hypothèque de votre bien. Il existe un autre cas de figure, plus rare, pour lequel l’hypothèque est réclamée par l’organisme qui va racheter vos crédits : si vous ne regroupez que des crédits à la consommation et que le montant global de ces crédits est élevé.
Si vous ne pouvez plus assumer vos mensualités, l’organisme prêteur pourra, en dernier recours, disposer de votre bien immobilier hypothéqué pour le revendre et rembourser les sommes dues.

Vous ne pouvez conserver l’hypothèque de votre prêt immobilier pour garantir votre rachat de crédits.

L’organisme spécialisé va racheter par anticipation votre crédit immobilier, et une nouvelle hypothèque va remplacée l’ancienne. La main-levée de la première hypothèque et la seconde prise d’hypothèque requièrent les services d’un notaire. Dans le cadre d’un rachat constitué uniquement de crédits à la consommation, la prise d’hypothèque fait également l’objet d’un acte notarié.

Attention : le nouveau prêt prend entre 50% et 70% de la valeur nette de votre bien immobilier mis en garantie.

Les frais liés à la nouvelle hypothèque sont :

  • frais de main levée hypothécaire : en moyenne 0,7% du montant du prêt initial
  • frais de prise d’hypothèque : environ 2% du nouveau prêt accordé + 0,715% de taxe de publicité foncière.

La nouvelle hypothèque est inscrite le temps du remboursement du crédit de rachat.

Elle prend fin automatiquement dès que le rachat de vos dettes est remboursé.
Outre les frais liés à l’hypothèque, vous devrez prendre en compte les pénalités de remboursement anticipé.
Le rachat de crédits hypothécaire vous coûtera systématiquement plus cher qu’un crédit immobilier classique, puisque les taux seront de 1 à 3 points supérieurs.