Le rachat de crédits est une solution financière qui présente l’avantage d’équilibrer un budget alourdi par les mensualités en cours. Les critères d’octroi sont stricts ; votre capacité de remboursement est en jeu. Est-il possible d’avoir accès au rachat de crédits si vous êtes employé en CDD ou intérimaire ?

Le rachat de crédits est un type de prêt et à ce titre octroyé selon les mêmes critères que les autres crédits.
Quel que soit le prêt, vous devez être en capacité d’en rembourser l’intégralité.
L’organisme qui va racheter vos dettes va limiter les risques de défaut de paiement et s’assurer de votre solvabilité.
Votre profil sera analysé et un revenu pérenne au moment de votre demande de rachat fera partie de ses exigences.
Si vous êtes au chômage, votre dossier sera refusé.
Si vous justifiez d’un CDI (hors période d’essai), vous avez toutes les chances que votre demande de rachat de crédits soit acceptée.

La situation est plus délicate si vous êtes en CDD ou intérimaire.

Évoquons le cas où vous êtes co-emprunteur en CDD ou en intérim, et que l’autre emprunteur est employé en CDI ou à la retraite : vos revenus seront intégrés dans les revenus du foyer pour calculer le reste à vivre.
Seul concerné par le rachat de crédits ? Tout dépendra de votre profil, et de l’organisme prêt à proposer des solutions malgré votre emploi précaire.
Vous devrez apporter toutes les garanties nécessaires pour confirmer la solidité de votre demande, et prouver votre solvabilité.

L’idéal : trouvez un co-emprunteur en CDI pour rassurer la banque. Si vous êtes propriétaire, la présence d’une caution ou d’une garantie hypothécaire sur votre bien immobilier fera toute la différence. N’oubliez pas : le rachat de crédits permet de diminuer le taux d’endettement et de rétablir un budget sain.
Faites-le valoir. Si vous êtes intérimaire avec 3 ans d’ancienneté dans le même secteur d’activité, l’organisme spécialisé en rachat de crédits prendra le temps d’étudier votre demande.
L’intérim constitue parfois un choix professionnel plus rémunérateur qu’un emploi en CDI classique. Les revenus complémentaires éventuels, issus des allocations chômage, ne seront pas pris en compte. La règle est la même si vous êtes en CDD : selon les organismes, entre 1 et 3 ans minimum d’activité pour que votre demande soit étudiée. Seul un courtier spécialisé pourra juger de la faisabilité de votre demande de rachat de crédits.